Connais-tu la procrastination ? Es-tu toujours du genre à remettre tout au lendemain ? Ceci te feras du bien !

Comme la plupart d’entre vous, j’aime remettre à demain ce que je dois faire aujourd’hui. Nous sommes tous heureux de planifier, de nous projeter dans le temps mais quand l’heure de passer à l’action vient, nous ne nous sentons plus motivée à aller au bout de nos objectifs.

Je parie qu’en début d’année, tu avais prévu de perdre du poids, de revoir ton alimentation mais nous sommes au mois de Novembre et tu n’as jamais pu t’inscrire en salle de gym ou pire encore, tu t’es inscrite mais tu n’y a jamais remis les pieds. Ou ton alimentation est encore pire qu’avant.

Le fait de remettre à demain s’appelle procrastiner. Pro-cras-tiner : c’est l’art de repousser encore et encore quelque chose que nous pourrions faire immédiatement.

Comment j’arrive donc à « dompter » cette attitude pour accomplir tant de choses dans ma vie professionnelle, familiale etc. ? Je vais partager avec toi quelques secrets.

Le premier secret c’est que j’ai cessé de lutter contre ce trait de caractère –partagé par nombre d’entre nous, je le sais – j’ai choisi de l’accepter pleinement comme faisant partie de moi, et je travaille avec.

En fait, j’ai compris que je procrastinais toujours pour une raison. Je peux procrastiner par manque d’inspiration, parce que ce n’est pas le bon cadre pour m’exprimer, par envie de prendre du bon temps pour moi sans avoir le fardeau du devoir accompli, ou par peur de la réaction des autres (mauvais jugement sur mon travail).

Les psychologues disent que derrière toutes actions se cache toujours une bonne intention.

Au lieu de te blâmer (c’est pire encore), réfléchis à la raison pour laquelle tu procrastines. Une fois que tu as trouvé la raison, agis en conséquence – soit tu repousses encore un peu, soit tu dis non, finalement, soit tu affrontes cette peur, vaille que vaille !

Une amie m’a confiée le fait qu’il était incroyable que je puisse, après deux activités sur Priscanad, avoir encore de l’inspiration pour animer le blog. Je lui ai répondu que je savais m’organiser. C’est le deuxième secret.

Par exemple, je sais que je dois rédiger les lundis inspirations mais, malgré le fait que les thèmes soient connus d’avance, je rédige toujours une heure avant l’envoie du mail. Bizarre non ? En fait, je sais que ma deadline c’est le lundi à 8h30 donc, même quand je repousse, je sais qu’avant cette heure, le mail sera prêt.

Organise toi en tenant compte de ta nature de «procrastineuse». Fonctionne avec des délais pour tout ce que tu dois faire. Et même si le jour-j tu n’as pas encore exécuté ta tâche, dis-toi que tu le feras même s’il est 23h55 min.

C’est la raison pour laquelle, je te recommande de planifier ta semaine le dimanche, c’est très efficace aussi pour gagner du temps et procrastiner un peu, pourquoi pas ?

Enfin, j’identifie les moments de la journée où je suis au maximum de mes forces pour exécuter mes tâches les plus urgentes de la journée. Moi, le matin de 5h à 10h, je suis à mon maximum. La nuit de 22h à 24h, je suis aussi en forme pour exprimer ma créativité. Ce sont ces deux périodes que j’utilise pour créer du contenu, des articles, des programmes pour Priscanad. Après, je fais des choses qui ne sont pas urgentes et qui me permettent de me relaxer.

Voilà en quelques mots ce que je peux te dire sur le sujet. Apprends à t’écouter au lieu de te culpabiliser parce que tu remets toujours à demain. Je promets d’approfondir la question dans le programme de coaching que je dois boucler cette semaine.

Alors, dis-moi quelle est cette chose que tu as repoussé depuis un moment mais que tu dois absolument boucler ces temps-ci ?

Ps : J’ouvre bientôt les inscriptions pour mon programme annuel de planification de vie et de business ! Reste connecté pour ne rien manquer !

Laissez votre commentaire!

comments

Leave a Comment