Riviera Faya, Abidjan, Côté d’Ivoire
00 225 07 32 67 77

Réussir sa démission en 5 étapes

L’histoire de PRISCANAD est liée à ma démission. J’étais chargée de communication de la Fondation MTN-CI pendant 5ans et j’ai décidé de partir pour démarrer mon entreprise, me mettre à mon propre compte.

Et pour dire vrai, je m’y suis prise de la mauvaise manière. Aujourd’hui, je pense que je suis en mesure d’expliquer à quelqu’un qui ressent le besoin de démissionner pour entreprendre comment faire pour réussir sa démission, comment partir sans regrets. Vous savez, quand on a été brûlé par le feu, on ne veut pas que ceux qu’on aime le soi aussi.

 

Voici 5 choses à faire avant de partir :

 

Commencer le business

Ne part pas tant que tu n’as pas démarré le business. Ne reste pas au stade de l’idée, au stade des réseaux sociaux pour juger de ce que les autres font ou gagne comme revenu. Le fossé entre l’idée et la réalité est énorme. Tu ne peux pas te baser sur une simple idée, un simple talent ou le feu qui te brûle à l’intérieur pour partir.

Ce fossé-là fait que tu peux tomber de très haut. Moi je suis partie pour développer une agence de communication mais actuellement je me retrouve à faire du coaching, ce qui n’avait rien à voir avec mon idée du départ. Alors, quand tu démarres ne pars pas tant que le business ne génère pas à peu près l’équivalent de ton salaire ou ne génère pas l’équivalent de tes charges minimum. Garde ton emploi et fait ton business sur le côté.

S’il te faut veiller, te priver de week-end ou bosser les jours fériés, fais le parce que ton salaire est une garantie, une béquille sur laquelle tu t’appuies pour développer ton business. Tu peux te casser la figure, tes clients peuvent te mettre les bâtons dans les roues et tu n’es pas stressé(e) parce que tu continues de percevoir ton salaire. A contrario, si tu dépends de ton business, c’est très angoissant et stressant.

Ne démissionne pas tant que tu n’as pas 1 an d’épargne pour subvenir à tes besoins sans revenu.

Tu as besoin d’avoir une sécurité financière pour être libre dans ce que tu entreprends. Et 1 an d’épargne est vraiment suffisant parce que le temps passe très vite. Moi, j’avais juste épargné pour 6 mois comme recommandé, mais mes 6 mois d’épargne n’ont pas tenu bien longtemps.

 

Tu dois avoir la formation qu’il te faut pour exceller dans le business

Un entrepreneur qui n’est pas formé c’est un entrepreneur qui va se nourrir d’optimisme. Un optimisme qui est vain. Parce que tu as besoin d’avoir des compétences pour développer brillamment ton business. Profite de ton salaire pour te former dans le domaine dans lequel tu veux développer ton entreprise.

Pour moi, je suis repartie en entreprise pour payer ma certification de coach et bien faire mon travail. Il faut te former, lire des livres, t’approcher des personnes qui sont dans le domaine dans lequel tu veux entreprendre pour te renseigner sur les réalités de ce terrain, ne reste pas uniquement sur les réseaux sociaux pour faire de grands plans.

Sache  qu’il y a aussi un fossé entre les réseaux sociaux et la réalité parce que sur les réseaux sociaux les gens te montrent ce qu’ils veulent bien te montrer.

 

Etre disposer à travailler

Tous ceux qui réussissent rencontrent des difficultés. Ne pense pas que tu auras des millions dès que tu vas commencer à travailler à ton propre compte. Il faut noter que travailler pour soi-même est deux fois plus difficile que travailler pour quelqu’un d’autre.

 

Ton employeur sera remplacé par tes clients

Très souvent, on dit qu’on veut être son propre patron. Plusieurs personnes veulent fuir leur patron pour travailler à leur propre compte. Mais laisse-moi te dire que quand tu fuis ton patron les clients que tu as sont tes nouveaux patrons. Ils viennent avec toute leurs exigences, leurs délais, leurs contraintes et ils vont attendre un certain niveau de qualité qu’ils vont te demander parce que tu vas devoir les satisfaire pour faire avancer ton entreprise et atteindre les objectifs que tu te fixes.

Leave a reply