Naître et grandir en Afrique, c’est quelque fois s’attendre à devenir un enfant injurié au quotidien. J’ai grandi dans un environnement où la moindre erreur de ma part, donnait immédiatement lieu à des torrents d’invectives, parfois suivi de coups. A force de répéter que mes yeux étaient trop grands et ma voix plus grave que celle d’un homme, ma mère avait fini par me convaincre que je n’étais pas belle et que je ne réussirais jamais rien de bon dans la vie. En conséquence, je ne souriais presque jamais, convaincue que j’étais de ma condition de personne rejetée et bonne à rien.

Loin d’en vouloir à mes parents, j’ai fini par comprendre qu’ils ne m’ont donné que ce qu’ils ont eux même reçu. C’est pourquoi je souhaite sensibiliser la nouvelle génération de mère que nous sommes à investir le meilleur dans la vie de nos enfants !

Alors, comment ai-je pu, malgré  cet enfer psychologique, réussi à ravoir confiance en moi?

#1 Croire que ma venue sur terre est une volonté divine 

D’abord, j’ai cru en l’amour de Dieu, créateur de tous les êtres et de toute chose. J’ai accepté le fait que ma naissance, c’est-à-dire ma venue sur terre, dépendait d’un être beaucoup plus grand que mes parents, à savoir Dieu. Étant moi-même devenue mère, aujourd’hui, je reste convaincue de la vérité suivante : tomber enceinte est un acte divin, la formation et le développement d’un bébé dans le ventre de sa mère ne repose pas sur le degré de fertilité de celle-ci, mais entièrement sur une grâce divine.  Un enfant est donc un don de Dieu, par conséquent moi aussi, je suis un don de Dieu au monde !

#2 Combattre les pensées négatives 

Ensuite, j’ai lutté contre les pensées négatives qui m’animaient au quotidien. Cette lutte a consisté à opposer à chacune d’elle la pensée contraire et à m’y attacher. En d’autres termes, chaque fois qu’une pensée négative me traversait l’esprit, je chassais immédiatement et la remplaçais automatiquement par une pensée positive. Par exemple : chaque fois qu’il m’arrivait de penser que je serais incapable de réussir un projet que j’envisageais de mettre sur pied, il me suffisait d’intégrer dans mon esprit que je finirai par le réaliser en le déclarant et en me le répétant  plusieurs fois. Cette manière de procéder m’a permis au fur et à mesure de n’être remplie que de pensées positives et à sortir vainqueur de ce combat spirituel quotidien. Je vous invite à procéder ainsi régulièrement et vous verrez par vous-mêmes que votre esprit commencera à produire des pensées positives. C’est un véritable combat spirituel.

#3 Devenir un abonné aux déclarations positives

Quand tu finis de combattre les pensées négatives, tu dois t’abonner aux déclarations positives. Je les prononçais tous les matins et tous les soirs. Tu veux un exemple? Voici des déclarations positives publiées tous les matins sur ma page Facebook!

#Déclarationpositive
Oui je suis un cadeau pour le monde! Je suis pleine de talent, de capacités, de force, de courage….

Posté par Priscanad sur mercredi 21 octobre 2015

#4 Noter mes succès 

Je notais également dans un bloc note tous les « petits » succès que je remportais au quotidien pendant une certaine période. Je me souviens par exemple des fois où j’ai pu facilement demander pardon à une personne qui m’avait offensée, en reconnaissant ma part de responsabilité. J’ai ainsi réalisé que j’étais capable de faire de bonnes choses. Au bout d’un moment, faire des choses positives était devenu tout à fait naturel pour moi. J’ai ainsi progressivement eu confiance en mes capacités. Et quand il m’arrivait d’échouer ou de ne pas atteindre un objectif, il me suffisait de relire toutes mes petites « victoires » enregistrées dans ce bloc note pour reprendre confiance et poursuivre mon chemin.

#5 Lire des livres, des blogs ou suivre des programmes de coaching sur le développement personnel 

Enfin, j’ai pris l’habitude de lire beaucoup, en particulier des livres sur le développement personnel (mon livre préféré étant « On ne subit pas sa vie, on la gère » de Phillip McGray. Nous négligeons beaucoup la lecture qui est pourtant un moyen formidable pour se développer et apprendre de nouvelles choses tout à fait excitantes. Je suis me également investie dans des programmes de coaching qui m’ont aidé à gagner du temps ! Ces petits gestes valent bien le détour !