Naître et grandir en Afrique, c’est quelque fois s’attendre à devenir un enfant injurié au quotidien. J’ai grandi dans un environnement où la moindre erreur de ma part, donnait immédiatement lieu à des torrents d’invectives, parfois suivi de coups. A force de répéter que mes yeux étaient trop grands et ma voix plus grave que celle d’un homme, ma mère avait fini par me convaincre que je n’étais pas belle et que je ne réussirais jamais rien de bon dans la vie. En conséquence, je ne souriais presque jamais, convaincue que j’étais de ma condition de personne rejetée et bonne à rien.

Loin d’en vouloir à mes parents, j’ai fini par comprendre qu’ils ne m’ont donné que ce qu’ils ont eux même reçu. C’est pourquoi je souhaite sensibiliser la nouvelle génération de mère que nous sommes à investir le meilleur dans la vie de nos enfants !

Alors, comment ai-je pu, malgré  cet enfer psychologique, réussi à ravoir confiance en moi?

#1 Croire que ma venue sur terre est une volonté divine 

D’abord, j’ai cru en l’amour de Dieu, créateur de tous les êtres et de toute chose. J’ai accepté le fait que ma naissance, c’est-à-dire ma venue sur terre, dépendait d’un être beaucoup plus grand que mes parents, à savoir Dieu. Étant moi-même devenue mère, aujourd’hui, je reste convaincue de la vérité suivante : tomber enceinte est un acte divin, la formation et le développement d’un bébé dans le ventre de sa mère ne repose pas sur le degré de fertilité de celle-ci, mais entièrement sur une grâce divine.  Un enfant est donc un don de Dieu, par conséquent moi aussi, je suis un don de Dieu au monde !

#2 Combattre les pensées négatives 

Ensuite, j’ai lutté contre les pensées négatives qui m’animaient au quotidien. Cette lutte a consisté à opposer à chacune d’elle la pensée contraire et à m’y attacher. En d’autres termes, chaque fois qu’une pensée négative me traversait l’esprit, je chassais immédiatement et la remplaçais automatiquement par une pensée positive. Par exemple : chaque fois qu’il m’arrivait de penser que je serais incapable de réussir un projet que j’envisageais de mettre sur pied, il me suffisait d’intégrer dans mon esprit que je finirai par le réaliser en le déclarant et en me le répétant  plusieurs fois. Cette manière de procéder m’a permis au fur et à mesure de n’être remplie que de pensées positives et à sortir vainqueur de ce combat spirituel quotidien. Je vous invite à procéder ainsi régulièrement et vous verrez par vous-mêmes que votre esprit commencera à produire des pensées positives. C’est un véritable combat spirituel.

#3 Devenir un abonné aux déclarations positives

Quand tu finis de combattre les pensées négatives, tu dois t’abonner aux déclarations positives. Je les prononçais tous les matins et tous les soirs. Tu veux un exemple? Voici des déclarations positives publiées tous les matins sur ma page Facebook!

#Déclarationpositive
Oui je suis un cadeau pour le monde! Je suis pleine de talent, de capacités, de force, de courage….

Posté par Priscanad sur mercredi 21 octobre 2015

#4 Noter mes succès 

Je notais également dans un bloc note tous les « petits » succès que je remportais au quotidien pendant une certaine période. Je me souviens par exemple des fois où j’ai pu facilement demander pardon à une personne qui m’avait offensée, en reconnaissant ma part de responsabilité. J’ai ainsi réalisé que j’étais capable de faire de bonnes choses. Au bout d’un moment, faire des choses positives était devenu tout à fait naturel pour moi. J’ai ainsi progressivement eu confiance en mes capacités. Et quand il m’arrivait d’échouer ou de ne pas atteindre un objectif, il me suffisait de relire toutes mes petites « victoires » enregistrées dans ce bloc note pour reprendre confiance et poursuivre mon chemin.

#5 Lire des livres, des blogs ou suivre des programmes de coaching sur le développement personnel 

Enfin, j’ai pris l’habitude de lire beaucoup, en particulier des livres sur le développement personnel (mon livre préféré étant « On ne subit pas sa vie, on la gère » de Phillip McGray. Nous négligeons beaucoup la lecture qui est pourtant un moyen formidable pour se développer et apprendre de nouvelles choses tout à fait excitantes. Je suis me également investie dans des programmes de coaching qui m’ont aidé à gagner du temps ! Ces petits gestes valent bien le détour !


 

Le Blog de Priscanad

Laissez votre commentaire!

comments

31 Comments

  • Prisca, tu es une femme merveilleuse ! Bravo pour ce travail sur toi-même. Bon nombre de personnes n’y arrivent pas et répercutent à leur tour le mal qu’on leur a fait… Ainsi les blessures se transmettent de génération en génération. Bravo pour avoir mis fin à la spirale infernale !

  • Tu as tellement raison; on donnes ce qu’on a reçu. moi aussi j’ai deux enfants : une fille de 3 ans et un garçon de 4 mois. ma mére etait pareille comme tu decrit la tienne, les mêmes injures jamais d’encouragement. aujourd’hui je veux être la meilleur amie de ma fille tout en étant sa mére ; en lui donnant confiance en elle; la felicitant a chaque fois qu’elle fait quelque chose de positif et ne criant pas sur elle quand c’est négatif mais en lui expliquant les choses comme a une grande personne. je lui dis tjrs tes belle ma princesse , tes intelligente, tes la fille de marie, jesus et a elle de repondre je suis la fille de joseph aussi. je lui est appris a prier avnat de manger, dormir ou quant elle ne se sent pas bien et des fois quand j’oublie de prier av le manger elle me ramene a l’ordre: “maman on doit prier”.
    Que le seigneur te fortifie

  • C’est merveilleux ce que tu fais que l’Eternel te bénisse pour cette initiative. Je suis sure que cela changera plus d’un.

  • Bonjour Prisca. Bravo pour ton initiative. J’ai moi aussi plein de projets. Mais je crois pas pouvoir y arriver et je minquiete vraiment. Pourtant je sais que j’ai du potentiel. Oui je le sais. Besoin de ton aide. Merci.

    • Salut Maxime. C’est déjà beaucoup que d’être conscient de son potentiel. Il ne te reste que quelques techniques à connaitre pour faire le premier pas. Je t’y aiderai. A bientôt !

  • bonjour Prisca
    c’est seulement aujourd’hui que j’ai pris la peine de lire en intégralité tes articles et je t’envoies un tonnerre d’applaudissements même si tu ne l’entendras pas.
    je te félicite pour ton initiative. tu es mon modèle et j’aimerais vraiment faire comme toi.
    J e sais que j’ai des potentiels énormes mais je ne sais comment les mettre en exergue.
    la vie n’a pas été très clémente avec moi…. aide moi s’il te plaît

  • Merci pour ton initiative, moi c’est plutôt le contraire, petite, mon père m’a toujours donné l’envi d’avancer, de croire, et que j’avais la capacité de réussir. mais en rentrant dans la vie active, j’ai été tellement confronté à des difficultés, des échecs qu’aujourd’hui je le reconnais j’ai baissé les bras, alors qu’au fond de moi même je le sais j’ai d’énormes potentialités. mais comment en profiter? comment répondre à toutes ses questions que je me pose chaque jour? je souhaite avoir un avis objectif. Bien à toi

  • Salut Nadine, ce que tu fais est tellement excellent, j’avoue que j’apprécie bien. Personnellement mon enfance n’a pas été facile parce que mes parents ont divorcé très tôt. Et toujours c’était: “toi tu ne réussiras jamais”. N’eut été la grâce et la faveur de notre Seigneur JÉSUS, je ne serais pas mariée, et eu deux enfants aujourd’hui. Je bénis son Nom. Mais mon soucis est que lorsque je désire entreprendre, je n’y arrive jamais , je me demande bien si ce n’est pas ces méchantes paroles qui agissent encore… Puisse Dieu nous aider et te donner la force nécessaire de continuer cette belle oeuvre qui édifie plus d’une.

  • 1 Samuel 17 : 37
    David dit encore: L’Eternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Et Saül dit à David : Va, et que l’Eternel soit avec toi !

    Voila ce qui me motive.

  • salut Prisca c’est avec une très grande joie que je vous envoie cet blog. Franchement félicitation et merci pour le sacrifice. vous êtes un exemple pour des milliards de personnes malade dans le monde. Beaucoup d’enfants dans le monde sont maltraités par leur propre parent et seront peu être guérir un jour ou jamais. je peux dire que j’ai vécu la même chose que vous et je m’efforce chaque jours de sortir de cercle. je dois avouer que sans l’amour de DIEU cela ne serais pas possible. Merci et encore merci de continuer à aider les autres et que DIEU vous accorde la santé et la force de perséverer.

  • Le mérite est d’avoir essayé. Il n’ y a pas de hasard dans la vie. Le hasard, c’est la providence, c’est l’autre nom de Dieu. Tu as beaucoup de cran et c’est cela ta force de caractère. Ce qui te réussi peut ne pas réussir à quelqu’un d’autre. C’est Dieu qui suscite. C’est devant les épreuves que l’homme se forge. ton expérience est salutaire. Elle permet aux autres qui ont des forces en latence de se réveiller. mes félicitations pour cette oeuvre gigantesque.

  • Bsr nadine.
    tai un exemple a suivre. Moi jai un serieux probleme de manque de repéré et de determination dans tout ce que je veux faire poutant je sais que j’ai le potentiel. Merciii de me venir en aide. Que le seigneur te bénisse davantage

Leave a Comment