Ce que je vais écrire ce matin est une découverte extraordinaire que je viens de faire sur ma vie, mon parcours de vie. Tu le sais, je ne me présente jamais comme la coache parfaite sans faiblesses et sans défis. Je suis une femme, je vis les mêmes choses que toi. J’ai beaucoup souffert du manque de confiance en moi depuis toute jeune et cela a eu des conséquences plus ou moins grave sur ma vie.

Grâce au développement personnel et à la pratique du coaching, j’ai pu relever mon niveau de confiance en moi pour créer ma vie selon mes propres termes. Mais, il y a une chose qui est longtemps resté en moi : le sentiment d’illégitimité. Tu sais, ce sentiment qui te donne l’impression de ne pas mériter ce que tu as ou ce que tu veux avoir. Ce sentiment qui fait que tu as peur de recevoir amour/argent/joie/bonheur et qui te pousse à donner sans cesse pour plaire/être aimée.

Depuis 3ans maintenant que j’accompagne des personnes, mon travail est apprécié. Je reçois des remerciements tout le temps, des témoignages qui me touchent et des bénédictions chaque jour mais, je ne me sentais jamais suffisante.

J’avais l’impression qu’on parlait de quelqu’un d’autre, comme s’il y avait deux personnalités en moi : celle qui réalise des choses incroyables et celle qui se croit/voit petite. Je ne comprenais pas ce sentiment profond qui m’animait. J’en ai parlé à mes amis coachs et franchement ils ne comprenaient pas comment je pouvais encore douter ou minimiser ce que je faisais. Oui, mon esprit voulait bien cesser de douter. Mais, au fond de moi je manquais d’assurance. C’est comme si je n’ai faisais jamais assez, c’est comme si je devais constamment prouver ma valeur pour je ne sais quoi.

A force, on s’épuise/on se vide. J’ai donc décidé de travailler avec un coach sur ce sentiment qui impactait plusieurs domaines de ma vie. Lors de notre première séance, il me posa la question suivante totalement inattendue : Prisca es-tu un enfant non désiré ?

Je fus choquée. Quelle question et quel rapport avec ce que je vis ?Il m’expliqua en fait qu’un enfant est non désiré quand pour ses parents il n’est pas venu au bon moment ou quand ce n’était pas le sexe attendu ou quand il vient dans des circonstances aussi inattendues qu’un viol, une infidélité.

Et je lui répondis oui, je suis dans ce cas une fille indésirée. Triste mais c’est une réalité que plusieurs personnes vivent. Je n’étais pas attendue comme une fille mais comme un garçon. A ma naissance, mon papa a mis un certain nombre de jours avant de venir me voir.

Toute la douleur de cette vérité que j’avais inconsciemment refoulée en moi a resurgi. Mon papa a cherché à avoir un fils toute sa vie. Je me souviens de tous les traitements de ma mère pour tomber enceinte après moi. Elle avait peur, était stressée. Mon père menaçait d’aller voir ailleurs pour avoir son fils. Et il l’a fait finalement sans succès. Je crois que le fait d’aimer travailler avec les femmes était inscris dans mon âme depuis bien longtemps sans que je n’en prenne conscience. 

Quand ces souvenirs sont remontés, j’ai pleuré devant mon coach, j’ai pleuré la souffrance de ma mère et de toutes les femmes dans ce cas, j’ai pleuré ma tristesse et aussi l’ignorance de mon père qui nous a fait tant souffrir.

Mon coach me dit alors : ton sentiment profond d’illégitimité vient de cela Prisca. Parce-que tu n’as pas été désirée comme fille, tu as tendance à croire que tu ne mérites rien de bon dans la vie. Tu as tendance à vouloir prouver constamment ta valeur pour mériter enfin une reconnaissance. Tu as tendance à ne jamais te sentir suffisante.

Oui, je touchais maintenant le fond du problème. Un fardeau venait de tomber de mes épaules. Je me suis sentie libérée, déchargée. Un enfant non-désiré ne veut pas dire un enfant non-aimé. Un enfant peut ne pas avoir été désiré au départ mais être aimé par la suite. Peut-être que tu vis aussi cette situation laisse moi te dire que même si tes parents ne t’ont pas désiré, Dieu a voulu que tu viennes et cela suffit.


Pour ancrer davantage cette vérité en moi, j’ai fait des affirmations positives qui m’ont beaucoup aidé et que je souhaite partager avec toi.  Clique sur l’image ci-dessous, rempli le formulaire et je te l’enverrai par email illico !


Et toi ? Vis-tu cette situation ? As-tu toujours l’impression de ne jamais être/faire assez ? Je serai heureuse de te lire dans les commentaires !

Le Blog de Priscanad

Laissez votre commentaire!

comments

Leave a Comment