Toujours dans la veine de la célébration de la journée de l’enfant africain, je réfléchissais à ce qu’avait été mon enfance. J’ai passé en revue les bons moments et en pensant à ce qui a le moins marché, j’ai relevé certaines erreurs qui méritent une attention particulière. Ces erreurs, très souvent dues à l’ignorance, ont eu des conséquences psychologiques assez graves sur nous. Mais comme le dit l’adage : « la plus belle femme du monde, ne peut donner que ce qu’elle a ». Aussi, loin de leur en vouloir ou de fermer les yeux sur ces choses, il est important d’en parler afin que cela puisse servir de leçon à la nouvelle génération de mères africaines que nous sommes. Il s’agit de :

  1. Manifester sa colère vis-à-vis de son enfant par des injures.
  2. Battre systématiquement son enfant lorsqu’il qu’il désobéit.
  3. Dire rarement « je t’aime ».
  4. Minimiser l’importance des câlins.
  5. N’offrir des cadeaux que lors des fêtes de fins d’années.
  6. Négliger la célébration des anniversaires sous prétexte qu’il n’y a pas d’argent, même avec peu de moyens nous pouvons marquer ce jour mémorable et rappeler à notre enfant des histoire sur sa naissances.
  7. Ne pas passer des moments de qualités avec son enfant  (sortie au restaurant, visites touristiques etc…).
  8. Faire des comparaisons ouvertes entre ses enfants.
  9. Ne pas épargner pour son enfant.
  10. Ignorer l’importance des paroles valorisantes.
  11. Vouloir à tout prix que notre enfant réussisse selon notre vision.
  12. Ne pas dire la vérité aux enfants et exiger qu’ils le fassent.
  13. Ne jamais chercher à connaitre la personnalité de leur enfant, ses envies, ses désirs, ses rêves.
  14. Ne pas créer de cadre d’échange avec son enfant.
  15. Considérer son enfant comme un investissement.

Connaissez-vous d’autres attitudes que vous voulez voir changer ? N’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Laissez votre commentaire!

comments

5 Comments

  • J aime bien le point 12. Ne pas mentir a un enfant. La liste est longue…
    Et je me suis apercue avec mon fils de deux ans, combien parfois nous sous-estimons les capacites de retention de nos enfants. Ils ont une memoire tres intense qui absorbe tout autour d eux. Mon fils a appris son alphabet a 22 mois. Il sait identifier chaque lettre et parfois, il renverse le W pour en faire un M. A 2 ans et 2 mois, il sait compter jusqu a 12, en francais et en anglais.

  • Mme, Hormis ce présent article, votre blog est impeccable. Très instructif à mon humble avis. Mais permettez moi de vous dire que vous êtes passez à côté sur plus plusieurs points notamment aux points 6;7 et 11. Revoyons l’éducation de nos enfants car ils sont et seront le reflets de nous mêmes demain. Certaines, sinon nos mamans de campagne qui n’ont pas de revenus réguliers ne célèbrent pas l’anniversaire de leurs enfant. Et pourtant, elles les aiment très bien.
    Je me permets de vous poser cette question: quelle est la meilleure façon pour un africain de vivre digne?

Leave a Comment