Je suis de ceux qui aiment vivre leur vie selon leurs propres termes et qui sont prêts à tout mettre en œuvre pour transformer leur rêve en réalité. Peu importe le prix à payer. Je rêvais depuis très jeune d’être à mon propre compte bien vrai qu’auparavant personne dans ma famille n’avait été entrepreneur. La réalité de l’entreprenariat n’est pas rose. Aujourd’hui, je souhaite partager avec toi quatre erreurs de débutant qui m’ont coûté cher!


#1 Croire que l’on peut faire tout seul

Quand tu démarres ton entreprise, sur fond propre, tu n’as pas encore les moyens pour embaucher du personnel. Du coup, tu négliges l’aspect recrutement en te disant que lorsque tu auras de l’argent, tu y pensera. Ma première erreur a été de ne pas définir les profils dont j’aurai besoin pour faire croître mon activité. Après, avoir lu le livre “The E-Myth” de Michael GERBER, que je te conseille vivement, je me suis vraiment rendue compte que c’était un mauvais départ.

Tu es débutant? Voici comment éviter cette erreur : 

Tu dois définir exactement quelle est ton activité, quels sont tes services, tes tarifs et tes procédures de travail avant de commencer quoi que ce soit en terme de promotion. Ensuite, tu fais la liste de toutes les tâches qui entrent en ligne de compte dans ton activité. Tu identifie celles qui peuvent être automatisées (newsletter, réseaux sociaux), tu définis celles que tu dois gérer toi-même. Il ne te restera plus que celles qui doivent être affectées à d’autres personnes. Tu pourras ainsi définir les postes dont tu as réellement besoin.

#2 Sous-estimer le travail

Quand tu démarres, tu es plein de zèle et de fougue ! Tu ne prend pas le temps de discerner véritablement les besoins des clients et tu as tendance à leur donner des délais irréalistes et irréalisables (du genre un site web en 3 jours).

Tu es débutant? Voici comment éviter cette erreur : 

Elabore une fiche de demande de prestation, avec le maximum de questions utiles possibles, pour aider tes clients à bien définir leurs besoins. Prend le temps de vérifier vraiment tes aptitudes face à cette demande. Enfin, donne un délai de réalisation approprié qui ne te met pas la pression.

#3 Facturer au rabais

Quand tu démarres dans l’entreprenariat, surtout dans le domaine des services, tu as deux contraintes : te faire connaître et avoir des clients. De ce fait, tu as tendance à facturer moins cher ce que tu bosses dur pour rendre. 

Tu es débutant? Voici comment éviter cette erreur : 

Avant de te lancer, tu dois avoir une épargne suffisante qui te permettra de tenir sans salaire durant un an au moins. Ainsi, tu as l’esprit tranquille pour facturer convenablement. Evalue aussi comment tes concurrents facturent cette prestation. Ne cherche pas forcement à facturer bas pour avoir des clients, ajoute plutôt une valeur que tes concurrents n’ont pas. Sache aussi qu’entreprendre n’est pas synonyme de souffrance, tu mérites d’être payé correctement. Pour me faciliter la tâche, je me posais cette question : si j’étais en entreprise et qu’on me payait à la prestation, accepterais-je ce montant? 

#4 Rêver trop tôt

Avant de démissionner, voici l’image de l’entreprenariat que j’avais : fini les patrons et les ordres, les samedis matins au Spa en train de me faire masser ou à la piscine avec mes enfants, le shopping à volonté etc… Je rêvais de comment j’allais me reposer ou lieu de penser à générer de l’argent dans mon entreprise. La réalité est celle-ci : les patrons sont remplacés par les clients. Tu as tellement de choses à organiser que tu manques de temps pour penser à toi-même.

Tu es débutant? Voici comment éviter cette erreur : 

Il est bon de rêver mais seul le travail te permettra de concrétiser ton rêve. Pense travail, organisation avant de penser argent et détente…


A ton tour ! Tu es un entrepreneur débutant ? Quels sont les challenges auxquels tu es confronté actuellement ? Ce sera un plaisir pour nous de lire tes réponses dans les commentaires !

Le Blog de Priscanad

Laissez votre commentaire!

comments

2 thoughts on “Entreprenariat : 4 erreurs de débutant qui m’ont coûté cher

  1. C’est justement ce que j’ai vécu ces 5 derniers mois…alors je prends bonne note des pièges à éviter pour lancer à nouveau…merci Prisca!

  2. je lis avec joie cet article et cela me donne encore plus la volonté de mettre en place mon projet.
    Je vous remercie pour cet article. Il faut dire que nous avons besoins de ces témoignages pour motiver les jeunes ivoiriens à entreprendre plutôt que de faire autre chose,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *