Soyons des employés à valeur ajoutée!

Tout ce que nous faisons pour un employeur nous le faisons d’abord pour nous-même

Quand tu es entrepreneur, tu es tout et tu fais tout à la fois.

J’avoue que ce volet, je ne l’avais pas bien perçu avant. Je trouve que le plus dur dans cette aventure, ce n’est ni l’idée, ni les finances, mais le recrutement. Le fait d’avoir des personnes sur qui tu peux te reposer…. Ou du moins essayer de te reposer.

Ce n’est pas facile de gérer ceux que j’appelle les « employés-robots ». Quand tu ne dis rien, ils ne disent rien. Quand tu ne relance pas, ils ne relancent pas. Quand tu ne bouscules pas, ils ne bousculent pas. Ils ne se demandent pas comment tu fais pour faire rentrer de l’argent tous les mois. Ils ne se fatiguent pas tant que cela. Cependant, leur zone d’expertise, ce sont les relances pour leur paie.

Je n’en parle pas pour critiquer, mais parce-que j’ai aussi été une employée-robot, au début de ma carrière. Voici ce que je pensais de mes patrons : « Personne ne vous a demandé de créer une entreprise. Si vous l’avez fait, c’est que vous savez sur quoi vous comptez. Dans tous les cas, moi, je dois être payée. »

Cessons d’être des « employés-robots », car tout ce que nous faisons pour un employeur nous le faisons d’abord pour nous-même. Soyons audacieux, visionnaires et entreprenants dans notre emploi. N’attendons plus du patron, surprenons le, devançons le. Innovons, créons, soyons des employés à valeur ajoutée (EVA) pour nos entreprises, au lieu d’être des taxe sur valeur ajoutée (TVA).

Tout ce que j’ai appris dans les PME, les petites agences de communication, dans mon poste d’opératrice de saisie, de commerciale, d’assistante de direction, de secrétaire m’ont donné des valeurs qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui.

Changeons nos mentalités. Acceptons de payer le prix pour les autres, c’est à ce prix que Dieu nous donnera aussi notre part.

Grand merci à tous mes anciens patrons, je leur dois tout !

Leave a reply