Alors que nous considérons maintenant la situation des femmes partout, en Afrique et dans le monde, les injustices auxquelles les femmes font face sont désormais plus visibles. Dans cette perspective globale, où les oppressions s’entremêlent et augmentent, il est urgent de développer la conscience féminine. L’une des façons d’augmenter la prise de conscience est de documenter et de partager des expériences du vécu des femmes africaines par le biais de blog.

La capacité des blogs à impacter les mentalités n’a jamais été aussi grande

La capacité des blogs à impacter les mentalités n’a « jamais été aussi grande», selon le Harvard Business Review, qui signale également que si vous voulez impacter la vie des gens aujourd’hui, l’un des moyens les plus simples est de mettre vos idées dans un blog.

Pour les femmes africaines, c’est une véritable opportunité

Pour les femmes africaines, c’est une véritable opportunité. Nous devons stimuler les discussions intellectuelles, en particulier ceux qui abordent le sexisme, les traditions répressives et les stéréotypes racistes afin de donner un sens à nos journées diverses.

Bloguer est un moyen de contribuer à un leadership éclairé

Les femmes africaines doivent être encouragées à écrire, et doivent comprendre que leurs idées comptent. C’est à nous de lutter contre les stéréotypes négatifs sur les Africains, personne d’autre ne le fera pour nous. Bloguer est un moyen de contribuer à un leadership éclairé en documentant nos histoires et nos idées, ce faisant, nous rétablirons l’histoire de l’Afrique qui continuent d’être effacée, censurée et / ou déformée.

Acquérir l’habitude d’écrire régulièrement

Il y a beaucoup de conseils sur la façon de démarrer un blog, mais je vous suggère si vous y aspirez, à acquérir l’habitude d’écrire régulièrement. Ecrire régulièrement, pourrait être une fois par jour ou par semaine ou peut-être moins, mais il n’est pas nécessaire de créer un blog si vous ne pouvez pas maintenir un certain rythme de publications. C’est votre présence régulière qui crée l’impact. Votre blog n’a pas besoin d’être féministe, mais s’il vous plaît ne pensez pas que les problèmes des femmes sont des questions «douces». Si n’êtes pas encore convaincue, pensez à ceci : le blog aussi humble soit il détient un pouvoir dans un média aussi révolutionnaire qu’internet.

En outre, il est de poursuivre un héritage de l’écriture féminine, une écriture féminine de toutes sortes, défendue par Anne Frank, Mariama Bâ, Aminata Sow Fall, Véronique Tadjo, Léonora Miano et d’autres femmes.

Plus les femmes africaines auront des blogs, plus nous pourrons nous motiver les unes les autres, plus notre présence aura un impact.

Comme le dit Nawal El Saadawi, “Je ne sépare pas l’écriture du combat”.

Que pensez-vous? Avez-vous un blog? Que voyez-vous comme le plus difficile ou le plus enrichissant dans cette aventure ?

 

 

 

prisca-nadine-300x57

Laissez votre commentaire!

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *