Les derniers événements politiques en Côte d’Ivoire m’ont emmené à m’interroger :  » Prisca que considères-tu comme ayant été le plus gros échec public de ta vie ?  » Tout comme se sont interrogés nos candidats malheureux aux dernières élections locales. Oui, parce-que ne pas remporter une élection, malgré les moyens déployés peut sembler être un gros échec.

À bien y penser, je me rappelle deux situations que j’ai considéré comme étant les plus gros échecs de ma vie. Tu as hâte de lire mes gros échecs…..

Ce jour, je viens te parler de la première situation considéré comme un gros échec. Cette expérience est relative à ma vie amoureuse. Et oui, nous avons toutes rêvé d’une relation amoureuse façon novelas. Le 1er, le bon, le seul, l’époux, et le père de ses enfants.

Mon échec amoureux tient en une phrase : « Papa annule mon mariage, rembourse tout. »

Deux mois, seulement, après, mon mariage traditionnel, célébré en grandes pompes chez mes parents attié (vous imaginez, il a manqué l’orchestre ahiwo), j’ai appelé mon père pour lui faire cette demande. Je venais de me rendre compte que j’avais fait fausse route. Je roulais en sens inverse.

Evidemment, la nouvelle fut mal accueillie. Je jetais le discrédit sur ma famille. Je devenais objet de honte pour le village.

La réponse de papa n’a fait que creuser le gouffre. « Tu aurais vraiment dû y penser plus tôt, ce n’est plus possible de revenir en arrière, je ne peux rien pour toi. »

Cet appel à papa n’a pas été le plus difficile. Mais, plutôt tout ce qui a précédé cet appel.

En premier lieu, j’ai dû lutter contre moi même, mes croyances, mes peurs, mes pensées négatives.

Je me disais :

 » Prisca, tu ne trouveras pas un autre homme aussi bien que lui, tu peux faire avec. »
« Prisca, tu rêves trop la vie n’est pas aussi simple que cela. »
« Quand est-ce que tu trouveras un autre homme pour construire une nouvelle relation ? »
« Tu vas perdre du temps. »
« Rien ne prouve qu’avec le prochain ce sera bon. »
« Que diras-tu à l’église ? A tes frères et sœurs ? Comment les gens vont te regarder ? Tu oseras encore aller à l’église après cela ? Pourquoi te fatiguer même ? »
« Tu es trop caractérielle, trop de principes, Prisca, laisse tomber…. »

En second lieu, j’ai dû me battre contre les conseillers, les donneurs de leçon, mes proches.

J’ai tout entendu : « Prisca tu ne vas jamais te marier, ni avoir des enfants si tu quittes cet homme, c’est le choix de Dieu pour toi. Le mariage est déjà fait, tu seras sous le coup de la malédiction divine, car Dieu n’aime pas le divorce. Tu es une femme « adultère » ».

Entre ces deux feux, mes pensées et à tout ce que les autres m’ont dit, j’ai choisi de voir les choses autrement, j‘ai osé le positif.

Voici les croyances qui m‘ont aidé à prendre cette décision si capitale :

« Dieu ne me donnera jamais un cadeau pour me faire souffrir. Dieu m’aime et même si je me trompe, il saura toujours me relever. Si c’est vraiment une mauvaise décision, je saurai en tirer des leçons pour demain.

Ce n’est pas parce-que j’aime un homme que c’est forcément le choix de Dieu pour moi. Je serai la seule à vivre dans ce foyer et personne ne vivra ma réalité, je dois prendre cette décision toute seule.

Mieux vaut être seule que mal accompagnée. Cet homme n’est et ne seras pas ma seule et dernière option. »

J’ai choisi de ne pas me laisser brûler par ces deux feux. J’ai nage à contre courant. J’ai choisi ce qui me mettais à l’aise avec moi et non la solution qui plairait aux autres.

J’ai assumé mon choix et je suis allée au bout de ma décision de rupture, de divorce. Ce dont je suis le plus fière, c’est que dans une situation similaire d’autres personnes auraient parcouru la terre entière pour se justifier et rechercher l’assentiment des autres. Je ne l’ai pas fait et ce n’est pas l’envie qui me manquait. Je ne me suis justifiée auprès de personnes. Ma seule prière était : « Seigneur justifie moi ».

J’ai tiré énormément de leçon de cette expérience. Pour l’heure, je veux que tu retiennes ceci : toute situation que tu considères comme un gros échec, peut-être une incroyable bénédiction déguisée.

Ne force jamais une relation juste parce-que tu as peur de te retrouver seule ou peur du regard des autres. En tout chose, Dieu saura te justifier.

*************************
💥 Il y a des message comme ceux-ci que je ne publie que dans ma newsletter. Abonne toi pour les recevoir directement dans ta boite email 👉👉http://priscanad.com/abonne-toi-a-priscanad/

💥Dans mon livre OSER LE POSITIF, je parle de comment réussir ta vie amoureuse. Commande ton exemplaire ici 👉👉oserlepositif.com