Quelle femme ne l’a jamais été dans sa vie ? Une femme qui au nom de l’amour fait tout, donne tout, dirige tout ? Oui à un moment donné de ma vie, lorsque je manquais de confiance en moi, j’ai été une vraie amoureuse maso. Au fil, de mes sessions de coaching, je me suis rendue compte que plusieurs femmes amoureuses étaient atteintes de «masochisme». Qu’est ce qu’une amoureuse maso ? Comment la reconnaît-t-on ? Je vous explique tout aujourd’hui !

« Quand être en amour signifie avoir mal, c’est que nous aimons trop ». Robin NORWOOD

Une femme qui aime trop est une femme qui :

#1 se dit qu’elle n’a pas « meilleur mari » que celui qui lui est infidèle «parfois». En fait, tous les hommes sont pareils et chuuuuttt, le « kilo » de garçon est cher sur le marché!

#2 croit que si elle est suffisamment attirante et aimante son homme changera pour elle.

#3 décide de louer une maison à son homme car il ne veut pas quitter le domicile familial. Ce n’est pas grand-chose, il a juste besoin d’être «aidé» un peu, vu qu’il est encore «immature».

#4 est capable de donner la moitié de ce qu’elle gagne à son homme afin que ce dernier ne se sente pas inférieur à elle. En fait, il a grandi dans une famille où il «manquait de tout».

5# se plie en quatre pour son homme parce que si elle ne le fait pas, il est tellement beau qu’il finira par l’abandonner pour une autre. Big Up à Josée ! Elle a été tant de fois abandonnée par sa famille ou par des personnes qu’elle aimait, qu’elle ferait n’importe quoi pour éviter la douleur d’une énième séparation.

#6 dépose les cv de son homme quand ce dernier est assis devant Canal Plus en train de regarder un match de Chelsea. En fait, il n’y a pas «travail à Abidjan» autant lui donner un coup de main.

#7 laisse son homme abuser émotionnellement d’elle. Elle supporte son mauvais caractère, son indifférence, son dénigrement. Eh oui ! Le mec a vécu dans une famille où il n’avait pas le droit de s’exprimer et ça tombe bien, elle a un diplôme de «thérapeute».

#8  est capable de supporter toutes les charges de la maison parce que son homme prétend ne pas avoir d’argent. Pourtant, tous les samedis soirs ce dernier est dans les bars à boire de l’alcool avec ses amis.

#9 est capable de « prêter » l’argent de la dot à son homme. En fait, le monsieur n’a pas d’emploi et elle a une contrainte d’âge : elle doit se marier !

#10 Une amoureuse maso est une jeune fille qui donne sa virginité parce qu’elle croit qu’un « je t’aime » signifie je vais «t’épouser». En réalité, chez certains hommes, “je t’aime” veut souvent dire, je veux «coucher avec toi».

#11 qui voit des photos d’une autre femme dans le téléphone de son homme et qui accepte les explications du genre : «c’est ma cousine du village».

#12 accepte le fait de ne pas connaître le domicile de son mec même après une année de fréquentation amoureuse. Et puis, les hôtels c’est plus fun non?

#13 continue de taguer son ex sur Facebook alors que le mec est passé à autre chose.

#14 abonnée aux produits cosmétiques, savons, pommades, huiles éclaircissantes. Ce n’est pas de sa faute, le mec aime les femmes au teint clair.

#15 vérifie constamment son téléphone portable dans l’espoir de recevoir un sms venant de son homme et ne cesse de lui envoyer en retour des textos pour lui rappeler son «existence».

#16 est capable de poursuivre une relation amoureuse avec son ex même lorsqu’il est légalement marié. Certaines femmes aiment se contenter des restes

#17 Cessez d’être la femme qui aime trop pour devenir celle qui s’aime suffisamment pour vouloir arrêter de souffrir.

Cet article est inspiré du livre « Ces femmes qui aiment trop » de Robin NORWOOD et de ma propre expérience. Je vous recommande de lire ce livre car il va changer votre vie. Il est disponible dans les librairies.

Les amoureuses "maso" ou les femmes qui aiment trop...


Quelle “amoureuse maso” as-tu été? Moi, j’ai porté les numéros 3, 4, 6, 8, ouf 11 !!

 

Le Blog de Priscanad

Laissez votre commentaire!

comments

3 Comments

  • Le masochisme est le fait aimer la douleur. Les exemples ici sont dû à une forme d’immaturité, à une peur, mais certainement pas au fait de rechercher la douleur.
    Il faut être capable de différencier deux choses : faire quelque chose par plaisir et faire quelque chose par peur.
    Je peux plus ou moins accepter l’explication “aimer trop” même si c’est en réalité “peur d’être seule”, mais certainement pas être masochiste.
    C’est ce qu’on appelle le Dilemme du Hérisson. Etre seul et douloureux, mais être avec les autres n’est pas si simple. Et justement, l’humain va chercher ce qui va lui faire le moins mal.
    Beaucoup d’hommes vont exactement les mêmes choses: les textos, vérifier les téléphones, faire des cadeaux très chers et la liste continue. Encore une fois, ce n’est pas ça le masochisme. D’ailleurs certaines personnes qui sont simplement ami(e)s passent leur temps à espérer des mails de ceux-ci.
    Donner sa virginité en pensant être épousé est (pour moi stupide) surtout un problème culturel et d’éducation.
    Quant aux pommades, l’auteur découvrira que cela n’est pas une question de beauté, mais de bien être. La peau tire, un peu de crème, ça passe. En revanche l’épilation, elle, est douloureuse. Mais si une femme ne le fait pas, elle se fera huée. Non pas que par un possible partenaire, mais par tout le monde.

Leave a Comment