👉La cause principale de la frustration, de l’irritation, de la colère et de la tristesse est un esprit inflexible – un esprit qui se tient à comment nous voulons que les choses soient, les idées avec lesquelles nous sommes à l’aise. Lorsque les choses ne se passent pas ainsi, nous sommes frustrées, en colère, tristes. Ainsi, développer un esprit flexible est un moyen d’être ouverte à tout, à l’aise avec le changement, parée à toute éventualité.

👉Tu sais, avant j’étais convaincue qu’une femme n’était destinée qu’à un seul et unique homme dans sa vie. De ce fait, le premier avec qui j’allais démarrer une relation amoureuse devait absolument être mon mari. Bizarre non ? J’ai abandonné cette conviction quand j’ai compris qu’aimer ne voulait pas forcement dire : “c’est la personne à épouser”. L’amour seul ne suffit pas. Et on peut aimer tellement de personnes dans le courant d’une vie ! Bref, aujourd’hui, je veux attirer ton attention sur l’importance d’avoir un esprit flexible pour t’ouvrir au changement, au fait que sur terre aucune vérité n’est absolue.

👉S’il y a une perturbation majeure dans ta vie, c’est une mauvaise chose, uniquement si tu te retiens à ce que tu souhaites, et ce avec quoi tu es à l’aise. Si tu abandonnes ce souhait, le changement n’est pas mauvais. C’est simplement différent, et en fait, cela pourrait être bien si tu l’acceptais et voyais en cela une opportunité. Tu dois développer ta capacité à faire face au changement, à faire preuve d’adaptation.

👉Par exemple : tu t’énerves quand ton homme rentre tard le soir sans t’avoir avertie auparavant ? Qu’est-ce que cela crée comme émotions en toi ? Pour d’autres ça peut-être le fait d’être interrompue quand ils parlent, lorsque quelqu’un te coupe le passage dans la circulation etc.

👉Cela s’appelle un déclencheur émotionnel. C’est un événement qui produit systématiquement en toi la même émotion. Cela peut être des émotions négatives comme la colère, la tristesse à cause de certaines choses que tu refuses de « tolérer » dans ta vie comme chez les autres.

Cette semaine, tu peux t’engager, à essayer le laisser aller. Ne rien retenir.

👉Fais une liste de tes déclencheurs émotionnel. Et lorsque le déclencheur se produit, fais une pause. Observe l’émotion qui fait surface. Ressens-la, mais ne réagis pas. Respire. Sois ouvert au fait que la situation actuelle soit différente de ce que tu espérais. Ouvre ton cœur, accepte. Tu peux même écrire tout ce que tu ressens dans un cahier.

👉Ensuite, quand la vague d’émotion s’est estompée, réponds maintenant de manière appropriée.

👉Répète ce processus autant de fois que tu le souhaites ! S’il te plaît note que tu ne seras pas parfaite lorsque tu commenceras. C’est une aptitude difficile à apprendre, car nous avons des modèles émotionnels qui se sont forgés au fil des ans. C’est indispensable d’en prendre davantage conscience et d’essayer cette méthode régulièrement. Sois flexible dans ton désir de le faire à la perfection.

Pratique-la quand tu t’en souviens pour le reste de l’année !

#priscanad