Coucou les amis, je poursuis les leçons de ma première année entant qu’entrepreneure. J’ai décidé de partager avec vous mes réussites, mes erreurs et les leçons que j’ai tiré de tout cela afin de vous aider à connaître les vrais réalités de l’entreprenariat.

Les trois leçons que je vous présente, je ne les oublierai jamais !

 #1 : Tout client n’est pas bon à prendre

Avant de me lancer dans l’entreprenariat, j’ai lu des ouvrages, des articles sur la question et je ne comprenais pas pourquoi certaines personnes recommandaient de prendre le temps de définir ses clients idéaux. Cela vous semble bizarre certainement. On a pour habitude de se dire : il faut faire entrer de l’argent donc tout est bon à prendre. Eh non ! Tout client n’est pas bon à prendre.

Vos offres ou vos services ne sont pas faits pour tout le monde. Quand vous observez les grandes marques dans le monde vous verrez qu’elles ont une ou des cibles bien précises. L’erreur que nous faisons est de vouloir vendre nos produits à tout le monde. Tant que vous n’avez pas défini votre client idéal, son profil, ses caractéristiques, vous aurez l’impression de courir derrière tout le monde pour vendre, au bout du compte vous allez vous essouffler.

Aussi, il y a des clients qui ne vous paieront pas votre dû ou qui vous feront réaliser des prestations à crédit par mauvaise foi. Il y a aussi des clients qui ne reconnaîtront jamais la valeur de votre travail et cela peut porter atteinte à votre estime de soi et briser votre moral.

 Si vous démarrez votre entreprise, vous pouvez «tout accepter» le temps de vous faire connaître et de définir exactement qui vous souhaitez servir avec « vos talents » en échange de l’argent. Sachez cependant, qu’il vous faudra faire le tri ensuite.

 #2 : Tout argent n’est pas bon à prendre

Le client peut être un client idéal pour vous. C’est à dire un client qui est en accord avec vos valeurs. Cependant, en démarrant votre entreprise, évitez d’accepter des projets trop ambitieux. Très souvent, arrondir ses fins de mois devient tellement stressant, qu’il n’y a que l’aspect pécuniaire que l’on prend en compte. Je sais que ce n’est pas facile mais tant que vous le pouvez, analyser de manière objective l’ampleur du travail qui vous est proposé et évaluez vos compétences à le faire.

J’ai également compris que tant que tu fais de l’argent ton objectif premier et ben il te fuis. C’est paradoxal mais, si tu veux gagner plus d’argent dans ton business, tu dois travailler comme si l’argent n’existait pas. Oublie le, sers tes clients avec le coeur, donne leur plus qu’ils n’attendent de toi. L’argent prendra soin de lui même!

 #3 : l’organisation, le pilier de toute réussite !

 « Trop pressé arrive tard » dit l’adage. Avant de démarrer votre entreprise, prenez le temps d’établir des procédures. J’ai perdu beaucoup de temps à m’organiser pendant qu’il fallait en même temps faire évoluer mon activité. J’ai dû arrêter de «chercher» des clients durant un mois entier pour remettre de l’ordre dans toute mon organisation. Alors, je vous conseille de ne pas être un entrepreneur trop ambitieux, prenez le temps de bien planifier tout et votre entreprise ne s’en portera que mieux.

Mieux vous organiser, reviens aussi à prendre en compte votre famille. J’ai longtemps cru que la réussite de mon entreprise et celle de ma vie privée était totalement distincte. Aujourd’hui, je comprends que je faisais fausse route. La réussite de ma vie familiale, avait une influence directe sur mon bien être intérieur et donc ma capacité à gérer mon entreprise avec efficacité. 


A ton tour, quels sont tes secrets pour réussir ton business?


Le Blog de Priscanad

Laissez votre commentaire!

comments

Leave a Comment